10 conseils de pro pour faire des randonnées épiques





Sunday, February 24, 2019
0 Commentaires


Tu meurs d’envie d’aller te promener en forêt, mais tu ne veux pas finir comme le petit chaperon rouge ?

La nature charme tout le monde, mais y’a tout de même plusieurs critères qui peuvent influencer le plaisir que tu vas retirer de ton expérience. Si t’es bien préparé, t’as beaucoup plus de chance d’apprécier tes sorties que si tu te contentes de suivre le premier écureuil qui t’as fait de l’œil. J’ai dix petits trucs à te partager qui vont te permettre de transformer chacune de tes sorties en nature en conte de fées.

1. Choisis bien ton parcours

Reconnais d’abord tes objectifs. Sois honnête avec toi-même et prend en considération ta condition physique. Lance-toi pas dans une expédition dans les Himalayas si monter dans ton lit te demande des efforts. C’est quoi ton objectif ? Tu veux te remettre en forme, te dépasser ou seulement te retrouver en nature dans un beau paysage pour prendre quelques photos ?

Pense aussi à ce que tu as envie de voir. Que préfères-tu ? Le chant d’un cours d’eau ? L’énergie des chutes ? Le panorama qu’offre un sommet ou le calme d’une forêt dense ? Si t’es chanceux, tu peux voir tout cela dans la même randonnée, mais ça aide quand même un peu de connaître les points d’intérêts disponibles sur ton parcours.

2. Pense avec tes pieds

WTF! Si tu penses que tu vas tripper ta vie en te promenant en forêt en gougounnes, j’ai des petites nouvelles pour toi. À moins d’être un adepte de grounding aguérrit, si t’as pas des chaussures adaptées à la randonnée, y’a des grosses chances que tu laisses des orteils en chemin. Tu risques de te trouver pas très brillant si t’es pogné avec des ampoules à 10 km de ton point de retour. Le confort de tes pieds en excursion, c’est comme les pneus sur ta voiture; ça prend quelque chose d’adapté au véhicule et aux conditions du parcours. Pis ton véhicule organique, tu peux pas le changer au 5 ans, faque arrange-toi donc pour qui te dure longtemps.

3. Choisis tes vêtements en fonction de la température et de l’altitude

Sérieux, même si y’annonce zéro chance de pluie, traine quand même un vêtement imperméable avec toi en tout temps. Y’a rien de plus incertain que le climat en nature. Te fier à Miss Météo pour organiser ta randonnée, c’est un peu comme gérer ta vie en fonction des prédictions de JoJo Médium, y’a rien de garanti la dedans. Si la météo change subitement y sera trop tard pour regretter quand tu seras à trois heures de char de chez vous. Des vêtements mouillés contribuent à abaisser la température du corps de façon drastique, c’est comme si tu te promenais avec un popsicle dans les culottes, y’a pas de chance à prendre avec ça. C’est pourquoi il est aussi important que tu ne t’habilles pas trop non plus. Traine des vêtements secs pour te changer au besoin. Surtout n’attends pas trop avant de changer ou retirer un vêtement dans lequel tu as transpiré. D’ailleurs, le multicouche est une stratégie qui te permet de mieux t’adapter aux conditions variables, surtout en montagne : il fait chaud, tu enlèves une couche, il fait froid, tu en ajoutes une. La température baisse de 1 degré Celsius à tous les 100 mètres d’altitude. Autres facteurs qui influencent tes choix quand vient le temps de planifier tes vêtements pour une randonnée : la saison, le vent et l’heure de couché du soleil.

4. Apporte un bon sac à dos

Si t’as pas l’intention de sacrer tout le trajet avec un chandail de laine entre les dents parce que t’as plus de place dans ton sac pour le trainer, ben investis un minimum dans un sac à dos adapté à tes besoins. Idéalement, il serait à l’épreuve de l’eau, parce que faire homologuer ton paquetage comme marécage protégé n’est pas très utile pour survivre en forêt. By the way, y’a maintenant des housses qui se vendent pour protéger ton sac des éléments. Pis si la marque de la housse matche pas avec celle de ton sac, no stress, ça protège quand même…

Ah pis avant de partir, prend donc deux minutes pour l’essayer ton sac ! Assure-toi qu’y est toujours en bon état et ajusté à ton corps. Tu sais, si t’es sorti d’un autobus jaune la dernière fois que t’es parti en forêt avec, y’a des grosses chances que tu te pètes pas longtemps les bretelles d’avoir économisé sur l’achat d’un sac…

5. Fais-toi une trousse d’équipements essentiels

Pour profiter des hasards de la nature et des joies d’une randonnée réussie, il faut pouvoir partir la tête dégagée de soucis. Des fois préparer un kit d’incontournables te permet juste d’éviter d’oublier des affaires importantes. Par exemple, ce serait plate qu’on te retrouve inconscient vidé de ton sang juste parce que t’as oublié ton chasse-moustique. Je te fais ici une liste de quelques articles pratiques qui m’ont souvent été très utiles :

  • Chasse moustiques, parce que le don de sang doit rester volontaire;
  • Prystine ou capsule pour traiter l’eau, te permet de t’approvisionner aux sources d’eau naturelles sans te rendre malade ou te contraindre à trainer une citerne;
  • Couteau, lancette de rechange ou petite corde, utiles pour plusieurs usages de base;
  • Briquet ou équivalent, au cas ou t’aurais besoin de te réchauffer, faire cuire de la nourriture ou passer inaperçu dans un nuage de mouches à feu;
  • Mini trousse de premiers soins, avec quelques médicaments de base au cas ou t’aurais pas suivi mon conseil 2 ou qui t’arriverais un autre genre de ti-bobo;
  • Une boussole, pour ne pas perdre le nord en cas de problème;
  • Lampe frontale, utile même en plein jour; par exemple pour y voir clair dans une grotte ou une crevasse où tu devrais t’abriter en cas d’urgence.

Cette liste pourrait s’ajuster en fonction de ton expérience, de la durée de ton séjour, de la place dont tu disposes dans ton sac, mais aussi de ton niveau d’angoisse… L’idée n’est pas de nécessairement de virer fou en appréhendant toutes les catastrophes possibles, mais plutôt de te fournir des occasions de mieux t’adapter à ton environnement. Ta relation avec la nature en sera aussi grandement approfondie, parce qu’avec ces précautions, tu auras l’impression qu’elle est moins hostile.

6. Utilise des bâtons de marche

T’as pas besoin de t’appeler Gandalf Le Gris pour profiter des bienfaits magiques d’un appui pour marcher. L’utilisation de bâtons de marche favorise d’abord l’équilibre. Dans les montées, comme dans les descentes, si tu poses les pieds sur une surface moins stable, les bâtons de marche te permettront d’avoir de meilleures chances de rester à la verticale, position dans laquelle, tu en conviendras avec moi, la marche est la plus confortable.

De plus, l’utilisation des bâtons encourage une participation accrue du haut du corps dans le mouvement de la marche, ce qui permet de solliciter plus de muscles dans des efforts de déplacement. Tout ce mouvement va contribuer à te mettre en shape, mais pas au point de te mettre à l’aise face à un ours. À ce sujet, un expert en plein air m’a un jour conseillé de lever les bras et de mettre mes bâtons de marche en l’air afin de faire croire à l’ours que je suis plus gros que lui. C’est tu vrai ou non, moi à ta place, je prendrais pas de chance avec ça !

7. Pense à nourrir ton corps

Je te rappelle que tu n’es pas encore Bear Gryll. Donc avant de pouvoir te contenter de chenilles, de coquille d’œuf ou de roches, je te conseille de penser à apporter un petit quelque chose pour compenser les efforts que tu vas déployer pour tes déplacements. L’effort créer un stress sur l’organisme et pour garder ta concentration, il est préférable que tu disposes de quelques victuailles au cas où ton trajet serait plus long que prévu. Privilégie les noix, fruits séchés ou barres énergétiques qui constituent une source d’énergie facile à assimilée pour l’organisme et aisément transportable. Mange pas trop à la fois, mais souvent afin de permettre à ton corps de mieux assimiler l’énergie ingérée.
Je t’assure qu’aucun orignal n’est encore assez intelligent pour partir un stand à patates dans le fin fond du bois, alors prend ce conseil au sérieux, tu sais jamais où certains sentiers peuvent te mener. Quand t’es trop affamé, t’es sujet à devenir impatient et à prendre de mauvaises décisions. Garde l’esprit clair en prévoyant un peu de nourriture pour chacune de tes sorties.

8. Hydrate-toi suffisamment

Bien avant la nourriture, c’est l’eau dont le corps a besoin pour assurer les fonctions vitales du corps. C’est encore plus vrai pendant l’effort où la sudation permet d’évacuer les produits du métabolisme cellulaire et rafraichir l’organisme. Et comme tu n’es pas un chameau, il est important que tu penses à apporter de l’eau en quantité suffisante pour ton expédition. Habituellement, les besoins quotidiens d’un adulte varient entre 2 à 3 litres. Cela peut monter à 4 litres si on considère un effort modéré de plusieurs heures.

Évidemment, en raison du poids supplémentaire que cela peut t’imposer, tu seras tenté d’apporter le moins d’eau possible. Certains type de gourdes en forme de sac à dos peuvent s’avérées une bonne solution pour des courtes randonnées. Il faudra toutefois prévoir autrement pour les longues sorties.

Malheureusement, les sources d’eau naturelles, même dans les milieux éloignés des grands réseaux urbains, ne sont pas toujours propres à la consommation. Si bien qu’il est préférable que tu te procures des capsules pour le traitement de l’eau. Les sources d’eau ne sont pas rares en forêt, si bien qu’avec un décontaminant, tu pourras remplir ta gourde au besoin sans avoir à louer une mule pour la trainer.

9. Apporte des outils pour t’orienter

Ça te parait peut être évident de te retrouver en ville, mais dans le bois y’a pas de station d’essence où tu peux demander ton chemin. Dans la plupart des parcs aménagés, que ce soit au Québec ou ailleurs en Amérique, il est possible de se procurer une carte du site. Utile pour palier aux balises physiques endommagées ou illisibles, elles permettent aussi de se positionner par rapport aux gites, belvédères, courts d’eau et autres particularités du parcours.

La boussole, le GPS et les cartes topographiques sont surtout pratiques pour les randonnées de plus d’un jour ou les expéditions dans les sentiers qui ne sont pas complètement balisés.

Je sais que ton but c’est un peu de te perdre quant tu te retrouves en nature, mais fie-toi sur moi, ton fun est directement proportionnel à ta capacité à gérer le bouton panique de ton système interne de survie. En mode panique, on prend rarement de bonnes décisions et le fait d’avoir la carte avec toi, te permettra de te calmer et de mieux profiter du parcours.

10. Planifie ton affaire

Tu l’as peut être oublié, mais t’es habitué dans le confort et la moindre petite chose peut devenir un irritant majeur quand tu te retrouves à la merci des éléments. Plus tu feras de la randonnée et plus ton expérience te permettras d’affiner tes connaissances. Plus tu prendras goût à l’aventure et plus tu voudras repousser tes limites. Plus ton expédition se rallongera, plus tu devras planifier ton affaire. Sur une longue période, les petits détails ont tendance à prendre de l’importance.

Selon mon expérience, les randonnées de plus de trois heures méritent qu’on s’attarde un peu plus à leur planification. Habituellement, plus on se prépare à séjourner longtemps en forêt, plus la liste des choses à prévoir est susceptible de s’allonger. Idéalement, on peut vérifier avant de partir un paquet de petits détails qui vont venir amplifier ton plaisir au cours de la randonnée; par exemple, connaître la présence d’un gite, d’un terrain de camping, d’une source d’eau potable, connaitre certaines détails sur la faune et la flore de l’endroit peuvent contribuer à faire de ton expérience une aventure épique.

Pour faire une bonne randonnée, il ne suffit donc pas d’avoir deux jambes et de savoir s’en servir. Il faut aussi savoir utiliser ce qui se trouve à l’autre extrémité du corps : ta tête !

Le plaisir que tu auras en randonnée dépend donc de cet accord que tu arriveras à faire entre le plaisir que ton corps ressentira à se déplacer dans un environnement grouillant de vie et la satisfaction que ton cerveau éprouvera à maîtriser la situation.

COMMENTAIRES ET ÉVALUATIONS

Vous devez vous connecter pour interagir avec notre communauté. Se connecter S'inscrire

Inspirez notre équipe

Notre équipe travaille dur pour vous offrir la meilleure expérience possible et le site Web parfait. Si vous avez des idées, des suggestions ou des commentaires, nous serons heureux de vous lire.