Mettre à pied ses souliers





dimanche 30 décembre 2018
0 Commentaires


Le départ

Par un bel après-midi d’été, tu décides de prendre une marche en forêt avec ton fidèle compagnon à quatre pattes. À peine arrivé au sentier pédestre, tu te sens aussi fébrile qu’une petite fille de 14 ans devant la vidéo de Despacito. Fido qui s’agite dans la valise de l’auto répond à ton enthousiasme en barbouillant ta vitre arrière de sa bave dégoulinante. Le temps est doux, tu te sens léger, tout te semble parfait!

Le plan

Mettre à pied ses souliers

Tu viens d’investir 600 $ dans une paire de souliers de randonnée et t’es impatient d’en faire l’essai. Fidèle à ses habitudes, Fido ne perd pas de temps à partir en reconnaissance dans ce sentier qu’il connaît par pif. Les conditions sont idéales et tu as l’impression qu’il n’y a pas de plus grand bonheur que d’être dehors en pleine nature avec son fidèle compagnon. Un sourire en coin s’inscrit dans ton visage quand tu surprends tes pieds à se lancer dans un trou d’eau comme quand t’avais 4 ans. Tu as encore bien frais en mémoire la ritournelle du petit vendeur qui t’as convaincu d’investir ce montant astronomique en t’assurant que l’imperméabilité de ces chaussures est « su à coche ». Déjà tenté de céder à cet élément de confort incontournable pour le randonneur chevronné que tu es, le vendeur t’avait achevé en te servant cet ultime argument : « Pis en plus, y respirent! » Tu regardes ton chien patauger gaiement dans la bouette et tu souris de plus belle à la pensée que les humains sont des êtres tellement intelligents pour avoir inventé ces merveilleuses choses qui te protègent les pieds.

La rencontre